mercredi 1 avril 2015

Bicentenaire des Cent Jours : les officiers haut-marnais du 14e de ligne

Le 14e régiment d'infanterie de ligne est le corps ayant accueilli le plus de Haut-Marnais durant le Consulat et l'Empire. Parmi les milliers de conscrits originaires du département, près de 50 sont devenus officiers, la majorité au sein du régiment, d'autres dans d'autres unités. La plus grande partie de ces hommes sont devenus officiers en 1813, en particulier le 2 décembre. Nous les retrouverons toujours au sein du 14e de ligne, commandé par le jeune colonel (et futur maréchal) Bugeaud, prenant part aux opérations des Cent-Jours. Ainsi, à la bataille de L'Hôpital (aujourd'hui Albertville, en Savoie), le 28 juin 1815, le sous-lieutenant Nicolas Ancelot, d'Andelot, est mortellement blessé, les lieutenants Benigne Gachet, de Luzy-sur-Marne, et Blaise Decot, d'Harréville-les-Chanteurs, blessés. D'autres se distinguent durant ces mêmes opérations, au point, parmi eux, de recevoir la Légion d'honneur : le sous-lieutenant Nicolas Arnout, de Rançonnières, les lieutenants Philibert Rolly, de Rouvres-sur-Aube, Nicolas Royer, de Chaumont... Par ailleurs, le sous-lieutenant Claude Dimey, de Lanques-sur-Rognon, est blessé près de Nantes. Les autres officiers issus du 14e sont : le lieutenant Etienne-Valère Baillet, d'Esnoms-au-Val, qui se bat à Choignes en 1814 ; le sous-lieutenant Simon Berthel, de Droyes ; le sous-lieutenant Michel Bourgeot, de Villiers-sur-Suize, tué en Espagne en 1809 ; le lieutenant Jean-Baptiste Chalmandrier, d'Arc-en-Barrois ; le lieutenant Jean-Baptiste Cornefert, de Langres ; le sous-lieutenant Pierre Crance, de Dammartin-sur-Meuse ; le lieutenant Clément Denizot, de Maizières-sur-Amance ; le lieutenant Nicolas-Remy Diderot, de Montier-en-Der ; le lieutenant François Etienne, d'Harréville-les-Chanteurs ; le lieutenant Pierre Fauvé, de Lamothe-en-Blaisy ; le sous-lieutenant Pierre Fuzelier, de Charmes-en-l'Angle ; le lieutenant Jean-Baptiste-Claude Galland, de Voisines ; le lieutenant Louis Géant, de Joinville ; le capitaine Grolère, de Villars-Saint-Marcellin ; les sous-lieutenants Claude-Louis et Joseph Guyonnet, de Graffigny, deux frères ; le capitaine Charles Huot, vieil officier de la région parisienne retiré en Haute-Marne ; le sous-lieutenant Etienne Hurlot, de Montier-en-Der ; le sous-lieutenant Jean-Claude Ignard, de Langres ; le sous-lieutenant Claude Jourdheuil, de Longeau ; le lieutenant Lebrun, de Saints-Geosmes ; le sous-lieutenant Félix Maigrot, de Lamothe-en-Blaisy ; le sous-lieutenant François Meuzy, de Châteauvillain ; le sous-lieutenant François Minguet, de Longeau ; le capitaine Jean Naudet et le sous-lieutenant Nicolas Naudet, de Hortes, deux frères ; le capitaine Antoine Navel, de Brainville-sur-Meuse ; le lieutenant Bernard Navel, de Clinchamp ; le lieutenant Claude Odinot, de Marmesse ; le capitaine Louis Pellier, de Saint-Dizier ; le lieutenant Thomas Pissotte, de Graffigny ; le lieutenant François Plubel, de Langres ; le sous-lieutenant Augustin Ravelet, d'Ormancey ; le sous-lieutenant normand Rémoussin, en demi-solde à Chaumont ; le lieutenant François Subert, d'Ageville ; le lieutenant Jean Thomas, de Dammartin-sur-Meuse ; le lieutenant Louis Vacherot, de Bassoncourt... Nous retiendrons, de cette énumération, l'existence de deux fratries (les Guyonnet et les Naudet), et que certains villages ont vu naitre plusieurs officiers, comme Longeau, Lamothe-en-Blaisy, Hortes, Graffigny-Chemin, Dammartin-sur-Meuse, Haréville-les-Chanteurs...

Aucun commentaire: